Top 10 des marques de voitures les moins fiables en 2024
Logo Whatcar

 

Chaque année, Matscarlux™ traverse la Manche pour rapporter les dernières données sur la fiabilité des marques automobiles. Les Britanniques se distinguent par leur pragmatisme et leur lucidité lorsqu'il s'agit de juger leurs propres productions. Ils n'hésitent pas à critiquer sévèrement les défauts, même sur leurs marques nationales.

 

C'est cette rigueur qui fait des classements de fiabilité britanniques, comme ceux publiés par Whatcar™, parmi les plus pertinents et objectifs du monde. Ainsi, vous êtes sur le point de découvrir les classements des pires marques automobiles en termes de fiabilité, récemment dévoilés par ce célèbre média britannique.

 

C'est cette rigueur qui rend les classements de fiabilité britanniques, tels que ceux publiés par Whatcar, parmi les plus fiables et objectifs au monde. Vous allez ainsi découvrir le classement des marques de voitures les moins fiables, récemment révélé par ce média britannique de renom.

 

Préparez-vous donc à découvrir ce classement qui pourrait bien changer votre perception de certaines marques automobiles, en vous fournissant des informations cruciales sur la fiabilité des véhicules que vous envisagez peut-être d'acquérir.

 

Logo Renault

10 - Renault

 

Le groupe Renault, leader de l'industrie automobile française, traverse une période de transformation majeure. Progressivement, la marque délaisse le segment des citadines, tout en utilisant le prestigieux badge Alpine pour ses modèles les plus coûteux. De plus, Renault a récemment dévoilé avec éclat des concepts futuristes, tels que la future Renault 5, marquant ainsi son engagement vers l'électrification de sa gamme.

 

Toutefois, cette réorganisation ressemble davantage à un dépoussiérage superficiel qu'à une véritable refonte en profondeur. Malheureusement, Renault continue de se distinguer négativement en matière de fiabilité. Pour 2024, la marque se trouve tristement classée à la dixième place.

 

Les réductions budgétaires drastiques dans la recherche et développement, instaurées par la direction au début des années 2020 et présentées comme nécessaires, n'ont guère amélioré la situation. Les problèmes de fiabilité sont nombreux, et le moteur 1.2L 4 cylindres TCE en est un exemple frappant, illustrant parfaitement les difficultés persistantes de la marque.

 

Logo Mercedes

9 - Mercedes-Benz

 

La surprise est de taille en voyant Mercedes-Benz, la célèbre marque à l'étoile, figurer dans ce classement. Autrefois renommée pour ses véhicules robustes, réservés à une clientèle aisée, la marque a commencé à se diversifier dès le milieu des années 1980 avec l'introduction de la très appréciée Mercedes 190. Cette diversification s'est poursuivie dans les années 1990 avec la Classe C et plus tard avec la Classe A, que beaucoup prédisaient comme le signe d'un déclin pour Mercedes-Benz.

 

Pendant cette période, des réductions budgétaires importantes ont entraîné une baisse marquée de la fiabilité, en particulier pour la Classe E W210. Les clients, habitués à la durabilité quasi légendaire de la W124, ont été profondément déçus. Le lancement de la Classe E W211 en 2022, avec ses nombreux problèmes électriques et électroniques, a confirmé cette tendance à la baisse.

 

Aujourd'hui, après plus de deux décennies de réductions continues des coûts de recherche et développement ainsi que dans l'achat de composants, Mercedes-Benz se retrouve avec une fiabilité inférieure à celle de Renault et même de Peugeot. Les véhicules de la marque sont de plus en plus souvent sujets à des pannes, notamment la Classe C de type 205. Les clients rapportent des problèmes récurrents avec les systèmes électriques et électroniques : GPS défaillants, prises USB non fonctionnelles, clés de démarrage qui se déprogramment sans raison, écrans tactiles qui se bloquent, et autoradios qui refusent de s'éteindre.

 

De plus, les annonces contradictoires concernant l'électrification de la gamme – accélérée, retardée, puis réaccélérée avant d'être quasi abandonnée – n'augurent rien de bon pour l'avenir. Cette situation préoccupante risque malheureusement de perdurer, voire de s'aggraver.

 

Logo MG

 

Lire aussi: Les 10 meilleures voitures d'occasion en 2022

 

8 - MG

 

Autrefois une marque emblématique des années 1960 au Royaume-Uni, MG est aujourd'hui sous la houlette du groupe chinois SAIC. Le premier modèle importé vers l'Europe sous cette nouvelle direction fut le SUV compact ZS. Disponible en versions thermiques et électriques, ce véhicule s'est distingué par son design simple et ses performances routières et de confort moyennes par rapport aux standards européens des années 2000. Cependant, son principal atout résidait dans son prix compétitif.

 

Alors que ses concurrents asiatiques, notamment les marques japonaises et coréennes, qui étaient autrefois réputées pour leurs prix abordables, se distinguent aujourd'hui davantage par leur fiabilité, MG semble aller à contre-courant. Contrairement à ces marques voisines, les véhicules MG ne se font pas remarquer pour leur fiabilité, et c'est malheureusement tout le contraire qui est vrai.

 

Logo Audi

 

7 - Audi

 

Issue de la fusion de quatre marques dans les années 1930, Audi a connu un tournant décisif plusieurs décennies plus tard. Après avoir été rachetée par le groupe Volkswagen dix ans auparavant, l'arrivée de Ferdinand Piëch à la tête de la marque en 1975 a été le catalyseur de sa transformation en un acteur majeur du segment premium que nous connaissons aujourd'hui. Le développement de la célèbre transmission intégrale Quattro a été le pilier de cette métamorphose.

 

En 1990, Audi a lancé sa division ultra sportive, nommée "Renchsport". Autrefois synonyme de véhicules bien conçus, superbement finis et extrêmement robustes, Audi semble aujourd'hui avoir perdu une partie de son éclat. De nombreux véhicules arborant les quatre anneaux semblent présenter des problèmes de fiabilité une fois la garantie expirée.

 

Par exemple, la génération B8 de la A4 et surtout la berline A6 C7 sont souvent citées pour divers soucis. Les propriétaires ont rapporté des batteries se déchargeant sans raison apparente, des problèmes de consommation excessive d'huile sur les versions 2.0 L TFSI jusqu'au millésime 2016 et même sur certaines versions TDI. Les modèles équipés du moteur V6 3.0 L TDI ont également montré des faiblesses au niveau des tendeurs de distribution.

 

Les plaintes incluent aussi des freins de parking qui se coincent, des trappes à essence récalcitrantes, et une multitude de problèmes électroniques. Des suspensions pneumatiques émettant des grincements et des craquements ont également été signalées. Ces problèmes sont loin de l'image d'excellence et de durabilité qu'Audi avait autrefois.

 

 

6 - Subaru

 

En 2024, le seul véhicule de Subaru disponible en France est le Solterra, un modèle entièrement électrique qui partage sa plateforme avec le Toyota BZ4X. Fidèle à la tradition de Subaru, le Solterra est doté d'une transmission intégrale, mais sa fiabilité laisse à désirer, contrairement aux précédentes productions de la marque.

 

Les propriétaires du Solterra ont rapporté plusieurs problèmes récurrents. Les phares adaptatifs fonctionnent de manière aléatoire, le chargeur sans fil cesse de fonctionner sans raison apparente, et des incidents plus graves comme des roues qui se desserrent spontanément ont été signalés. Malheureusement, ces problèmes nuisent à la réputation de fiabilité habituellement associée à Subaru.

 

 

 

5 - Land Rover

 

S'il y a une chose que l'on ne peut reprocher à Land Rover, c'est un manque de constance. La marque britannico-indienne est régulièrement située en bas des classements de fiabilité, que ce soit au Royaume-Uni, aux États-Unis ou en Europe. La seule consolation cette année est qu'elle n'occupe pas la dernière place.

 

Depuis plus de trente ans, malgré des prix de vente élevés, les véhicules de Land Rover souffrent de problèmes de fiabilité récurrents. Cette situation est d'autant plus décevante pour les clients qui s'attendent à une performance et une durabilité à la hauteur des tarifs pratiqués. Malheureusement, les modèles de la marque continuent de faire face à de nombreuses critiques sur ce plan.

 

 

Lire aussi: Les 10 marques de voiture les moins fiables en 2022

 

4 - Jaguar

 

Fondée en 1922 par William Lyons, l'entreprise initialement connue sous le nom de SS s'est spécialisée dans les carrosseries de side-cars. Après la Seconde Guerre mondiale, le nom Jaguar a été adopté, abandonnant les initiales SS devenues impopulaires. Jaguar s'est rapidement distinguée par des modèles emblématiques qui ont laissé une empreinte durable dans l'histoire de l'automobile.

 

Cependant, la fiabilité n'a jamais été le point fort de Jaguar. Les périodes sous la gestion de British Leyland sont souvent évoquées comme particulièrement problématiques, mais les temps modernes n'ont pas apporté de grandes améliorations. La transition progressive vers les véhicules électriques, qui a également entraîné une baisse des ventes, n'a pas résolu les problèmes de fiabilité.

 

Si vous envisagez d'acquérir un modèle Jaguar, la location pourrait être une option plus sûre. Pour ceux qui privilégient la tranquillité d'esprit, éviter la marque pourrait être la meilleure solution.

 

Logo Opel

 

3 - Opel

 

Après son rachat par le groupe français PSA en 2017, et son intégration au sein du conglomérat Stellantis quatre ans plus tard, Opel semblait promis à un avenir radieux. Cependant, les performances en matière de fiabilité n'ont pas suivi cette tendance positive.

 

En 2012, Opel lançait le slogan "Deutsche Qualität", promettant une qualité allemande irréprochable. Malheureusement, les résultats n'ont pas confirmé cette promesse, et les responsables de la communication de la marque pourraient presque envisager une reconversion humoristique, tant leur slogan est devenu une source de dérision.

 

Alors que les ambitions commerciales sont en hausse, Opel doit encore surmonter de sérieux défis pour rétablir la confiance en la fiabilité de ses véhicules.

 

Lire aussi: Les 10 marques de voiture les moins fiables en 2023

 

Logo Alfa Romeo

 

 

2 - Alfa Romeo

 

Alfa Romeo, cette marque légendaire qui évoque des voitures au caractère distinctif et aux tarifs ajustés, fait partie du groupe Fiat depuis le milieu des années 1980. Malheureusement, les mauvaises habitudes semblent persistantes. La conception et la validation des nouveaux modèles continuent de laisser à désirer, un problème récurrent pour Alfa Romeo.

 

Si le constructeur se retrouve si près de la lanterne rouge en termes de fiabilité, c'est en partie dû aux performances décevantes de l'ancienne Giulietta, mais aussi des deux modèles les plus récents. Bien que les composants mécaniques principaux soient généralement fiables, c'est au niveau des finitions que les problèmes se multiplient. Les propriétaires se plaignent fréquemment de divers défauts tels que des bruits parasites dans le tableau de bord, des messages d'erreur multiples et des problèmes de finition, entraînant de nombreux allers-retours en concession.

 

Ajoutez à cela un réseau de concessionnaires souvent critiqué pour sa disponibilité limitée de pièces détachées et sa réactivité médiocre, une situation inchangée depuis plus de 30 ans. Il n'est donc pas surprenant qu'Alfa Romeo se retrouve en avant-dernière position dans ce classement de fiabilité.

 

Lire aussi: Les 10 marques de voitures les plus fiables en 2023

 

 

Logo Cupra

 

1 - Cupra

 

En septembre 2023, Thomas Schäfer, PDG du groupe Volkswagen, annonçait que la marque Seat allait bientôt laisser place à sa division sportive, Cupra. Bien que cette transition ne soit pas encore complète, Cupra s'est déjà fait remarquer, malheureusement, par la fragilité de ses véhicules. En dépit de cela, la marque a réussi à vendre plus de voitures en 2023 que Lancia, Alfa Romeo et DS réunis, une performance notable dans le secteur automobile.

 

Cependant, cette réussite commerciale contraste fortement avec les problèmes de fiabilité des modèles Cupra. Les propriétaires rapportent des véhicules à peine lancés sur le marché et déjà sujets à divers problèmes. Malgré les ambitions de positionnement premium, la marque espagnole souffre de nombreux défauts de fabrication, mettant en évidence un sérieux besoin d'amélioration sur le plan de la fiabilité.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés